Préjudice dans le cas d’un licenciement. 

Lorsque le licenciement survient pour une cause qui n’est pas réelle et sérieuse vous avez certainement subi un dommage (appelé également préjudice) qui est parfois difficile à évaluer

Il y a deux grandes natures de préjudice : le préjudice matériel (exemple perte de revenus), le préjudice moral (exemple rupture du contrat de travail vexatoire) et d’anxiété (exemple : un avenir professionnel sans horizon).

Le préjudice subi doit être certain il doit également s’étendre aux conséquences futures, dans la mesure où sa réalisation est inévitable (exemple : la perte de points retraite complémentaire).

La réparation se fait par le versement d’une indemnisation, des dommages et intérêts. Sur le même fait dommageable les préjudices se cumulent.

Lire l’article : évaluation du préjudice matériel perte de revenus. 
Lire l’article : évaluation du préjudice matériel étendu aux conséquences futures. 
Lire l’article : évaluation du préjudice moral et d’anxiété.